You'll never see the tears of time…

Le bilan des jeux video édition 2011

Bon, tout d’abord je m’excuse pour le manque de MAJ. Il faut dire qu’entre le boulot, les travaux dans la maison, twitter et… la pile de jeux qui ne cesse de grandir, je ne sais plus trop où donner de la tête. Mais c’est la fin de l’année et comme chaque fin d’année, c’est le moment de dresser le bilan de cette année 2011. Chaque année, depuis 3-4 ans, on a l’habitude d’entendre les phrases du type « 20xx a été une grande année en terme de jeux, etc… » Il est vrai que le niveau global de la production n’a jamais été aussi élevé mais à mon sens, on attendra encore quelques années avant de voir quels jeux auront vraiment marqué leur époque ou encore auront vraiment exercé une influence réelle sur les titres à venir. Mais pour moi, ça aura été l’année des décisions foireuses (le zonage de la Nintendo 3DS par exemple), des scandales comme le piratage du PSN ou encore ces histoires de pass online qui ne marchent pas toujours… 2011 aura surtout été l’année des concepts qui atteignent leur dates de péremption plus rapidement que prévu. Oui, je parle de tous ces titres qui sortent à la fin de l’année et dont les noms finissent par 3 mais j’y reviendrai plus tard. Et pour remettre les choses en place, je pense qu’on n’a jamais eu une année aussi riche que 1998, année où le niveau de la production était non seulement hallucinant mais en plus proposait des jeux qui apportaient quelques chose de nouveau à leur genre. Et personne n’était oublié au passage (Metal Gear Solid, Xenogears, Shining Force 3, Parasite Eve, The Legend of Zelda : Ocarina of Time, KOF 98, Resident Evil 2, Azel Panzer Dragoon RPG ou Radiant Silvergun pour ne citer qu’eux, la liste est longue). Bref, ce bilan 2011 sera consacré aux jeux auxquels j’aurai joué cette année que ce soit des jeux sortis en 2011 ou bien des jeux plus rétro. C’est parti –

 

Sur Wii :

The Legend of Zelda : Skyward Sword : dernier épisode en date de la saga, c’est un peu le Zelda qu’on aurait dû avoir fin 2006 lorsque la Wii est sortie. Dans l’ensemble, j’ai quand même pris du plaisir à jouer à ce nouveau Zelda même si en dehors du maniement de l’épée à la Wiimote, cet épisode ne bouleverse pas tant que ça les codes de la série. Le maniement à la Wiimote + fonctionne plutôt bien dans 98% des cas –d’autant plus que ça ne fatigue pas tant que ça le bras- et ça fait plaisir d’avoir ENFIN des musiques orchestrales dans un Zelda (même si pour le coup, d’autres musiques comme celles des donjons passent un peu inaperçu). On regrettera quand même les nombreux allers-retours, que certaines énigmes reposent un peu trop sur ces sacro-saintes chronolithes et le fait que le monde aérien n’ait pas été beaucoup exploité.  On aurait pu avoir pas exemple des phases de combats aériens à dos de Célestriers ou bien des batailles aériennes façon Eternal Arcadia, ça aurait pu être sympa. Bref, une suite/spin-off façon Majora’s Mask ne serait pas de refus.

Xenoblade : meilleur RPG de la Wii, meilleur J-RPG sorti depuis Mother 3 et de très loin. Et ces histoires de J-RPG en déclin, qui ne se renouvellent pas n’y changeront rien. Je ne sais même pas si j’arriverais à le finir à 100 % un jour mais parcourir le terrain de jeu gigantesque a été un vrai plaisir. Et vivement le prochain Monolith Soft sur WiiU !

The Last Story : sorti en janvier dernier au Japon, il faut dire que le dernier jeu de Mistwalker aura fait parler de lui et divise même la plupart des gens qui auront pu s’y essayer. Honnêtement, j’ai plutôt un avis mitigé sur ce jeu : graphiquement, c’est très inégal (Ruli est très joli pour de la Wii mais les donjons, c’est une autre histoire). Le rythme de jeu est très soutenu et le système de combat reste intéressant mais je reste encore perplexe au sujet du  scénario et des personnages. Sans parler du online : plutôt fun mais qui a eu l’idée de mélanger les joueurs quelques soit leur niveau ? Cela dit, il faut reconnaitre que Mistwalker a essayé d’apporter quelque chose de neuf au genre mais une fois de plus n’a pas su aller jusqu’au bout de ses idées. Prenons un exemple : on se retrouve dans une ville plutôt vivante, avec des PNJ qui sont tout sauf soudés au décor.  Cependant, il suffit par exemple de bousculer un PNJ… pour que celui aille se replacer automatiquement à l’endroit où il se trouvait auparavant. Un dernier mot au sujet de la sortie du jeu en Europe : entre les vrais-fausses annonces de non-sortie du jeu en Europe et la traduction française déjà considérée comme foireuse (rappelons les faits : Elza = Zael en version française, ça se comprend mais les autres changements de noms dans la version PAL, je cherche le pourquoi du comment. Même Capcom n’aurait pas osé de tels changements à l’époque de Street Fighter II sur SFC).

Sur Xbox 360 :

Child of Eden : Suite spirituelle de Rez sorti à l’époque sur Dreamcast et PS2 et je n’ai pas été déçu alors que le jeu est conçu pour être joué avec Kinect –accessoire que je n’ai pas toujours à la maison. Child of Eden est plus qu’un shoot, c’est surtout une expérience visuelle et sensorielle où la manette vibre plus que jamais. Je ne parle même des superbes musiques des Genki Rockets qui donneraient presque envie d’organiser une rave party. Bref, je le recommande, kinect/PS Move ou pas d’autant plus qu’il n’est pas très difficile et surtout on devrait le trouver à un prix très raisonnable. Et entre nous, un jeu qui fait ce que peu de productions occidentales font, c’est-à-dire proposer des couleurs vives, ça ne se refuse pas.

Radiant Silvergun (XBLA) : cette ressortie de Radiant Silvergun sur le XBLA a surtout été l’occasion de pouvoir enfin finir (en easy j’avoue /o\) Radiant Silvergun car les seules fois où je pouvais y jouer, c’était sur certains salons ou encore lors des Nocturnes Epitanime quand le jeu était en démonstration. Et y a pas à dire, la réputation du titre n’est absolument pas usurpée : tout est parfait ou presque dans ce jeu : graphismes, musiques, level design. Tout y est. Je reste encore sur le derrière en matant la façon dont est construit l’avant-dernier niveau du jeu, c’est toujours énorme. Même le scénario, largement au-dessus de la moyenne pour un shoot. On regrettera juste le fait de ne pas avoir de crédit dans le mode scénario mais bon… En tout cas, jouer à ce jeu aura été un pur plaisir et le fait d’avoir un narrateur qui fait l’introduction de chaque niveau, ça tue. Un peu comme le narrateur qui te fait un résumé de la situation lorsque tu mates un épisode de Ginga Eiyu Densetsu.

 

Sur PSP :

The 3rd Birthday : dernier épisode de la série Parasite Eve et qui était prévu à la base sur téléphone portable (sic). Un TPS plutôt sympa dans l’ensemble, avec une utilisation du transfert corporel qui n’est pas sans rappeler des jeux comme Messiah sur PC. On regrettera quand même un scénario assez confus et qui n’explique toujours pas pourquoi des SWAT débarquent l’arme au poing dans l’Eglise où se trouve Aya. Si jamais quelqu’un a la réponse…

Tokimeki Memorial 4 : euh je préfère ne pas en parler. Toujours finir avec des sportives à la fin = wwwww

Super Robot Taisen Z-2 : Hakai-hen suite de SRTZ sorti en 2008 sur PS2 et je n’ai pas été déçu. Bien sûr, on aurait tous préféré voir ce nouveau volet atterrir sur PS3, histoire de l’avoir en HD. Ça fait un peu mal surtout lorsqu’on voit que le prochain SRT OG est prévu sur PS3, orz. Mais pour un titre PSP, il s’en sort très bien et force est de constater que les séquences animations en 2D de nos cercueils de métal passent magnifiquement bien sur une console portable. On regrettera quand même la difficulté pas forcément bien réglée, le manque de filles (hum), la disparition de la carte en 3D isométrique au profit d’une map en 2D, le fait que le jeu porte très mal son nom si on prend en compte le dénouement final de ce SRTZ-2 mais ça serait bouder son plaisir. Et puis, comme Gurren Lagann et Armored Trooper Votoms sont dans le cast, que demander de plus ? Patlabor peut-être… Bref, la seule question qui reste en suspens à l’heure actuelle : à quand Super Robot Taisen Z2.2 ?

Sur Nintendo 3DS :

Pilotwings Resorts : je ne dirai qu’une seule chose : où est passé l’hélicoptère de la version Nintendo 64, Nintendo ?

Mario  Kart 7 : très bon Mario Kart, surtout qu’il est plus difficile d’utiliser le snake en course (chose qui m’a littéralement dégouter de la version DS). En plus, il est plus facile de trouver des joueurs sur le net.

Super Mario Land 3D : un Mario que j’ai trouvé tout juste sympa. Il est vrai que ce nouveau Mario est très facile et se finit très vite en ligne droite mais je trouve qu’il manque cruellement d’idées en comparaison d’un Super Mario Galaxy 1 ou 2. Par contre, il faut reconnaitre que la 3D relief fonctionne à merveille. Ça m’a surpris vu que mes yeux ne sont pas sensibles à cette (maudite) 3D relief…

Sur Nintendo DS :

Love Plus : un peu répétitif  sur la longueur mais comme il y a Manaka :p

Ghost Trick : sans conteste le meilleur jeu Capcom. Scénario en béton, principe de transfert des corps bien trouvé. Bref, qu’attendre de plus de Shu si ce n’est un super jeu.

999 : un visuel novel très sympa, avec un scénario très intéressant à suivre et possédant une excellente replay-value vu qu’il faut recommencer le jeu à plusieurs reprises pour obtenir la vraie fin du jeu. J’espère qu’Aksys traduira sa suite spirituelle.

Dragon Quest VI : Realms of Revelations : remake de Dragon Quest VI sorti sur SFC en 1995 et c’est probablement mon DQ préféré avec le 5. Cet épisode exploite vraiment bien l’idée des mondes parallèles –même si au bout d’un moment, je me demandais quel était le monde réel et le monde réel.  En plus la traduction française était vraiment bonne dans l’ensemble, sauf sur les noms des personnages en version française, qui faisait vraiment peine à voir.

 

Sur Super Famicom :

Soul Blazer : un action-rpg plutôt sympathique dans l’ensemble. Un peu répétitif quand même et le principe de reconstruction des mondes auraient pu être creusé un peu plus.

Actraiser : malgré la difficulté, j’ai bien aimé ce mélange entre Godgame et jeu d’action. Et c’était marrant de devoir empêcher les démons de venir foutre le bordel sur les champs des villageois. J’aimerais bien tenter Actraiser 2 mais d’après ce qu’on me dit, le résultat n’est pas fameux. Sérieux Square Enix, vous ne voulez pas reprendre le principe d’Actraiser et le remettre au goût du jour ?

Bahamut Lagoon : excellent tactical-RPG. Le fait de pouvoir nourrir des dragons avec à peu près tout et n’importe quoi était plutôt fendard. Graphiquement, le jeu reste très joli pour un titre de 1995 (non sérieux, le rendu du ciel pour de la SFC reste magnifique) Et puis Momo :) Bref, un T-RPG avec des dragons, j’en redemande et pas des trucs comme Blood of Bahamut. Et maintenant, je sais ce que ressentent ceux qui « jouaient » avec des tamagotchis à l’époque :/

Live a Live : plutôt bien aimé dans l’ensemble. Le fait de voir les différents chapitres du jeu se dérouler dans différentes époques, avec des personnages tout aussi différents rendait la chose vraiment intéressante. Je me souviendrai en tout cas de la partie se déroulant dans le futur, très inspiré de 2001 l’Odyssée de l’Espace et surtout du chapitre se déroulant dans le Japon féodal. D’ailleurs, j’ai appris après coup qu’on pouvait terminer ce chapitre en mode infiltration, sans tuer qui que ce soit et sans se faire repérer. Si j’avais su…

Tales of Phantasia : un très bon Tales of, même si le fameux bug du poulet a bien failli avoir ma peau. Un Tales of qui reste intéressant jusqu’au bout, surtout en ce qui concerne les intentions réelles du méchant de service. Et puis, ça fait plaisir d’entendre les musiques de Motoi Sakuraba (le vrai Motoi Sakuraba d’avant Valkyrie Profile, bien entendu).

 

Sur PSone :

Policenauts, a.k.a. l’Arme Fatale dans l’espace. Un visuel novel fait par Hideo Kojima et ponctué de séquence de shoot plutôt basique. Et incarner ces clones de Mel Gibson et Danny Glover était plutôt rigolo, surtout qu’on a aussi une séquence où l’on doit désamorcer une bombe, comme dans l’Arme Fatale 2, les WC en moins :p Cela dit, j’ignorais totalement que Meryl Silverburgh faisait partie du casting des personnages. Ça m’avait laissé sur le derrière à l’époque. Bref, tout ça m’aura donné envie de me mettre enfin à Snatcher.

Tokimeki Memorial – Forever with You : no comment non plus, mais Shiori, je te h*** ! :p

 

Sur PS3 :

Catherine : le « Demon’s Souls » du jeu de réflexion, assurément (quoique, Echochrome se défend aussi dans son genre). Difficile donc mais décourageant pour autant, surtout qu’à l’instar du titre de From Software, on finit toujours par y revenir et il y a des checkpoints tout au long des niveaux. Cependant j’aurais bien voulu que Catherine soit autre chose qu’un simulateur d’escalade/drague déguisé :p

Uncharted 3 : Deception. Troisième volet de la série de TPS made in Naughty Dog. Jusqu’à présent, Naughty avait été le seul développeur à m’avoir convaincu de jouer à un TPS mais je crois que ça va s’arrêter là. C’est un peu le Indiana Jones 4 de la série pour reprendre la formule de certains. Mais j’y reviendrai plus en détails.

Ninokuni PS3 : j’avais été déçu par l’épisode DS. J’étais même prêt à laisser une seconde chance à Level-5 histoire de voir s’ils étaient capables de corriger les erreurs de l’épisode DS. Et ce n’est pas franchement le cas car cet épisode amplifie aussi bien les qualités (univers enchanteur, les graphismes, musiques) que les défauts de l’opus DS (manque de dynamisme, lenteur…). Certains resteront toutefois émerveillé par la direction artistique made in Ghibli et feront l’impasse sur le rythme très lent du jeu mais avec moi ça ne passe pas. Comment expliquer qu’en 2011, on se tape encore des combats sans dynamisme, qui s’éternise sur 3-4 minutes alors qu’un Tales of Xillia nous offre des combats dopés à la testostérone ? Bref, Ninokuni PS3 = le seul jeu qui arriverait à endormir des éléphants si ceux-ci pouvaient jouer. Et puis, je me demande s’il fallait vraiment faire une version PS3 de Ninokuni depuis le début. Rappelons-le : combien d’enfants ont vraiment les moyens de se payer une PS3 + l’écran HD + le jeu qui était vendu plus de 8000 yens à sa sortie ?

Dark Souls : je l’attendais au tournant et c’est à mon sens le meilleur jeu sorti cette année, mais on y reviendra plus tard.

Et dans les awards un peu spéciaux :

LE « CASPER »DE  CETTE ANNÉE :



Pour expliquer un peu, le Casper désigne celui qu’on n’aura pas vu de toute l’année. Un fantôme quoi. Ce ne sera pas un jeu qui sera désigné dans cette catégorie, mais bien un éditeur. Oui, Konami qui aura réussi « l’exploit » de ne pas nous sortir ne serait-ce qu’un seul gros jeu en cette année 2011. En 2001, on a eu Silent Hill 2 et MGS2. En 2004, MGS3. En 2010, on avait eu Metal Gear Solid : Peace Walker ou encore Castlevania : Lords of Shadow. Mais en 2011, rien du tout. Et qu’on ne me parle pas des portages HD de MGS2, 3 et Peace Walker. Plus sérieusement, ça me fait vraiment peur de voir leurs grosses licences comme Silent Hill être peu à peu confiée à des studios occidentaux. Konami, réveillez-vous bon sang!

CATEGORIE  « HOMME DU MATCH » DE  L’ANNÉE :

Pas de surprise, Dark Souls est à mes yeux le meilleur jeu sorti cette année et propose une expérience radicalement différente par rapport à d’autres RPG sorti cette année. Dark Souls est vraiment le digne successeur de Demon’s Souls : on a toujours ce mélange de RPG, de survival horror, cette ambiance oppressante qui ont fait le succès de Demon’s Souls auquel on ajoutera la présence d’un monde plus ouvert (et remarquablement bien construit en plus). D’ailleurs, par rapport à Demon’s Souls, j’ai quand même l’impression qu’il y a cette fois beaucoup de monde qui ont accepté de se plonger dans l’aventure. La présence d’une version Xbox 360 et le bouche-à-oreille a dû jouer. Cela dit, on nuancera quand même le propos vis-à-vis de Dark Souls : je me rappelle que le producteur du jeu avait dit dans plusieurs interviews que le jeu serait bien plus difficile que Dark Souls. Et les trailers mettaient l’eau à la bouche. Or bizarrement, je trouve Dark Souls plus « facile » que son prédécesseur. Je me demande si c’est dû au fait que l’on puisse récupérer toutes sa barre de vie à n’importe quel feu de camp, à la façon de jouer de chacun ou encore au fait que l’on est habitué depuis Demon’s Souls à avancer plus prudemment, bouclier en main. Personnellement, je pense que la difficulté a été rehaussée ailleurs, surtout au niveau de la façon dont on doit appréhender les environnements du jeu (les Crystal Caves la 1ère fois, arrgh). J’aurais aussi un autre bémol concernant les combats contre les boss : si on excepte le combat contre Ornstein et Smog, on ne frissonne pas autant lors de ces combats en comparaison d’un Demon’s Souls. D’ailleurs, on meurt plus souvent contre les mobs rencontrés dans le jeu que contre les boss, c’est assez bizarre comme sensation. Je regretterai aussi la façon dont est organisé le online car j’aurai bien voulu avoir la possibilité de pouvoir jouer avec des potes mais bon… Cela dit, il y a plein de trucs rigolos dans Dark Souls : envahir le monde d’un autre joueur alors que celui-ci est sur le point d’affronter un boss, affronter des autres joueurs dans le noir total de la Tombe des Géants, voir les gardiens dans la forêt tomber tous dans le vide, juste pour récupérer des âmes par container entier, c’est plutôt amusant. Et ça permet surtout de voir jusqu’où vont les scripts mis en place par les développeurs. Dernier point qui n’est quand même pas négligeable : Dark Souls est quand même le jeu qui nous a permis de revoir Motoi Sakuraba à un niveau plus qu’acceptable, loin des dernier Tales of sur lesquels il a travaillé. Il fallait que ça soit dit.

                                                                                                   

LE BOULET DE CETTE ANNÉE :

Nintendo… Et ça me fait presque mal de le dire. Tout ça à cause de la Nintendo 3DS qui fait à peu près tout ce qu’il ne faut pas faire sur une console en 2011. Console zonée, autonomie faible, fragile, temps de chargement sur des cartouches (!), streetpass inutile (sauf pour vider la batterie), peu de jeux intéressants même si Mario Kart 7 et Super Mario 3D Land relève un peu le niveau. Et je ne parle même pas du second stick analogique optionnel qui confirme que Nintendo n’a toujours pas abandonnée la voie du patch hardware en 2011. Bref, beaucoup de défauts qu’on n’avait pas manqué de signaler au moment de la présentation de la console. Plus sérieusement, je ne comprends vraiment pas comment Nintendo a pu sortir une 3DS avec un niveau de finition aussi bas. Bref, on s’intéressera de nouveau à la 3DS quand Nintendo annoncera une 3DS Lite, avec second stick analogique en série et dézonage en sus. Ou alors, on priera pour que certaines personnes fassent ce à quoi on pense. Et de toute façon, je finirai bien par en prendre une. Il y a quand même des titres à venir qui me tentent.

J’avais aussi envie de parler de la façon dont Nintendo a organisé le 25éme anniversaire de la série The Legend of  Zelda : en nous sortant un remake d’Ocarina of Time sur 3DS mais qui faisait plus patch 3D qu’autre chose (alors que ce jeu aurait mérité un vrai remake façon Biohazard sur Gamecube), en nous organisant une série de concert, une sorte de tournée mondiale mais qui faisait plus tournée sélective sur le coup vu que le truc s’est tenu dans seulement 3 villes. Nan mais sérieux, ils ont intérêt à rattraper le coup pour 2012.

Vous remarquerez que je n’ai même pas parlé de la WiiU. Certes, Nintendo s’est planté au moment de la présentation de l’engin en juin dernier mais je préfère attendre de voir les vrais premiers jeux de la console avant de critiquer. Après tout, les vidéos de Zelda, ça se remplace très facilement. Souvenez-vous de Zelda The Wind Waker

                                                             

CATEGORIE « MEILLEURE INITIATIVE » :

Nintendo pour la façon dont la sortie de Xenoblade a été orchestrée en Europe : pack collector, OST en téléchargement gratuit sur le site de Nintendo, le Xenoblade Monado Archives traduit en français (et pas par n’importe qui en plus, il n’y a que des grands noms à la traduction, même Jay xD). Faudrait que je songe à écrire un truc sur ce bouquin, il y a pas mal de chose à en tirer. Dans ce genre de truc, je n’ai même pas souvenir d’un Zelda ou un Mario ayant bénéficié de ce genre de traitement chez nous. Ça devrait être fait plus souvent. Content de voir aussi que les américains auront le jeu d’ici avril 2012, même si je dois avouer que ça m’aurait bien fait rire de les voir importer des exemplaires de la version PAL pour y jouer fufu.

                                                               

 CATEGORIE « MEILLEURE SURPRISE »

Pas de meilleure surprise cette année, car il n’y a eu que des mauvaises surprises. Non, non Sony je ne vous ai pas oublié, vous et votre « cryptage » des numéros de cartes bleue en carton sur le PSN. Ou plutôt l’absence de cryptage en fait… J’aurais aussi envie de mettre dans cette catégorie Capcom pour son refus de localiser Gyakuten Kenji 2 en occident mais si on a un peu de chance, les mecs de Court Records devraient avoir fini le boulot cet été. Enfin,  je l’espère.

                                       

LA « CHÈVRE » DE CETTE ANNÉE 

Uncharted 3 : Deception. Déception au sens français du terme. Non sérieusement, je suis ressorti très déçu des 8H de jeu du mode solo d’UC3. Certes, Uncharted 3 est probablement le plus beau jeu de la PS3 et les phases d’action sont dans l’ensemble plutôt réussies. Cela dit, Naughty Dog ne s’est pas foulé pour essayer de renouveler un peu le déroulement du jeu (celui-ci étant identique à Uncharted 2, surtout dans la seconde partie du jeu, seconde partie du jeu limite repompée sur un certain Indiana Jones et la Dernière Croisade, les nazis en moins). Je ne parle même pas de la qualité d’écriture de l’ensemble qui reste très discutable avec non seulement des dialogues nazes et des morts qui reviennent sans explications notable et le fait que l’esprit « aventurier, pilleur de tombes » soit beaucoup moins présent dans ce 3ème volet. En comparaison, le niveau Tomb of Giants de Dark Souls fait beaucoup mieux dans le genre : un niveau où le joueur est plongé dans le noir total, où on est obligé de progresser en tâtonnant avec une lampe sous peine de tomber dans le vide ou de tomber nez à nez avec des squelettes géants !  Bref, encore un troisième épisode  qui rejoint la liste des épisodes 3 moyens/décevants. De toutes façons, 2011 aura été aussi l’année des épisodes 3 moyens, qui auront servies de conclusion à des séries dont les formules sont arrivées à expiration beaucoup plus rapidement que prévu. Gears of War 3, Modern Warfare 3, Uncharted 3 = même combat. Et dire qu’à une certaine époque, je me lassais beaucoup moins vite des différents Metroidvania ….

Et dire que la séquence la plus spectaculaire du jeu (oui, celle se déroulant dans l’aéroport) n’est même pas une scène jouable… Quelque chose cloche, vous ne trouvez pas, Naughty Dog ?

                                                                           

MEILLEURE MUSIQUE DE L’ ANNÉE :

Là c’est un peu plus difficile pour moi vu qu’on n’a pas eu un truc du niveau de NieR en 2011. Donc j’en citerai deux : celle de Child of Eden,  composée par les Genki Rockets et qui participent énormément à ce trip qu’est Child of Eden. Après tout, Heavenly Star, on ne s’en remet pas indemne. Ensuite, celle de Final Fantasy Type-0. Par rapport à un Final Fantasy XIII-2, elle sort moins des sentiers battus mais Takeharu Ishimoto (Crisis Core : Final Fantasy VII, The World Ends With You) a vraiment fait du bon boulot dessus et ça nous donne quelque chose d’épique, de très militaire dans l’esprit. A tel point d’ailleurs que j’avais l’impression par instant d’écouter une OST de Metal Gear Solid. D’ailleurs, je la vois bien figurer dans la setlist d’un hypothétique Press Start 2012, si ce concert a lieu.

 

Et pour 2012…

Purée, je me rends compte que j’aurais fait pas mal de jeux en cette année. Le pire c’est qu’il me reste encore quelques jeux entamés en 2011 et que je finirais probablement en 2012. Je pense à Tales of Xillia et surtout à Star Wars The Old Republic. Eh oui, 6 ans sans jeu estampillé KOTOR, ça faisait mal. Mais que voulez-vous, je ne dispose pas d’une armée de joueurs sud-coréens pour m’aider à finir un MMORPG sorti il n’y a même pas deux semaines :p Pour en rester avec les RPG, il faut encore que j’attaque les Eiyu Densetsu (Sora, Zero et Ao no Kiseki sur PSP) qui dorment encore dans mon placard mais ça va être chaud. Il faudra aussi que je m’essaye à la série Phantasy Star.  Oui, ça fait longtemps que ça me démange (pas taper !) . J’aurais bien voulu me mettre à The Elder Scrolls Y : Skyrim ou encore Assassin’s  Creed Revelations mais comme l’a si bien dit un certain apprenti pyromane, « On vous a encore eu, la méta-intrigue a encore avancé que d’un iota, RDV l’an prochain bande de pigeon ».

Parmi les jeux que j’attends le plus en 2012, il y a Bioshock Infinite. Peut-être que Ken Levine va réussir à me faire jouer de nouveau à un FPS, chose qui n’était pas arrivé depuis un certain Time Splitters 2 et ses singes qui lançaient des briques. Et à la différence des Modern Warfare 3 et autre Battlefield 3, lui au moins n’a pas un design uniformisé.

Sur 3DS, j’attends de voir ce que vont donner Fantasy Life (un RPG sans combat ? Pourquoi pas, je veux voir ça) et Time Travellers. On verra aussi ce que donne Professor Layton vs Ace Attorney, d’autant qu’avec le succès de Layton en Occident, celui-ci a peut-être une chance d’être traduit. Mais avec les titres Level-5, on y regardera à deux fois. J’attends aussi de voir ce que va donner Bravely Default (sic) car ce n’est pas Tetsura Nomura qui sera en charge du character design :p

Sur PSP, Super Robot Taisen Z 2.2, mais vu l’absence d’informations, je me demande s’il sortira vraiment sur PSP. Un emplacement était bien prévu dans l’édition collector de SRT Z 2.1 mais…

Sur PS3 : The Last Guardian (toujours) même si le développement du jeu me rappelle celui de FF XII et Journey, le prochain jeu de Thatgamecompany. Vu ce qu’ils ont fait avec Flower, ça va être intéressant. Je n’oublie pas Dragon’s Dogma qui a l’air plutôt intéressant.

Et de façon plus générale, j’aimerais juste voir les japonais nous pondre ne serait-ce qu’un seul bon RPG sur console de salon. Un RPG plus classique, pas à la Demon’s Souls/Dark Souls. Il y a quelque temps, on a vu des images du nouveau moteur 3D développé par Tri-Ace. Cela dit, je me demande ce qu’ils font à l’heure actuelle sachant qu’aux dernières nouvelles, Tri-Ace aurait aussi participé au développement de… FF XIII-2.

Au passage, bonne année 2012 !

Une Réponse

  1. Pingback: L’Antre de la Fangirl » Le Bilan 2011 des Jeux Vidéo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s